Bergdorf-Natur-Winter-Slider La nature est omniprésente – surtout à Conches

Je suis vulnérable et sensible. Il me faut du temps pour me régénérer, des siècles et des générations entières. Je ne pardonne rien. Mais je fais tout mon possible. Pour me découvrir il suffit d’ouvrir les yeux, de mettre tous vos sens en alerte et de respirer l’air pur. Je suis la nature qui vous fait vivre.

La vallée supérieure de Conches, entre Niederwald et Oberwald, a une superficie de 200'000 hectares. 1200 d’entre eux sont cultivés, en plaine surtout. 200 hectares sont bâtis et occupés par les hommes. Dans les mayens et sur les alpages cela se fait d’une manière extensive. Il reste donc beaucoup d’espaces libres et incultes dans les vallées latérales réservés à la forêt, aux torrents, aux falaises et aux glaciers. Avec 8 habitants au kilomètre carré, la nature est omniprésente.

UNE NATURE AU PIED DES MONTAGNES

La nature, c’est le plus beau trésor de Conches. On peut s’en rendre compte lors des balades, des randonnées, sur les pistes de ski, sur les sentiers d’hiver, les chemins cyclables ou en escaladant en VTT ou en peau de phoque les montagnes entre 1200 et 4000 m. Vous pourrez vous arrêter devant un arbre préhistorique ou vous pencher sur des herbes médicinales oubliées. Le tout sous un soleil radieux qui caractérise son climat interalpin.

UN PAYSAGE ALPIN BIEN PRÉSERVÉ

Au pied des glaciers et des quatre mille vous tomberez sur des alpages bien entretenus et des forêts de mélèzes magnifiques. Le travail des hommes a façonné le paysage sans détruire les biotopes. Des plantes rares et une riche faune composée d’aigles, de bouquetins, de nombreux chamois et de cerfs en sont la preuve. La vallée de Conches est une des régions les mieux préservée des Alpes.

LA NATURE EN POINT DE MIRE

A Conches vous trouverez facilement un environnement naturel préservé. Le paysage glaciaire du glacier du Rhône, la rivière sauvage qui traverse la vallée et les zones de haute montagne des deux côtés de celle-ci n’ont pas souffert de l’intervention de l’homme. C’est bien pour cette raison qu’une grande partie de la vallée de Conche a trouvé sa place dans des parcs de protection de la nature et du paysage reconnus au plan national.

E-Mail