Eglises et chapelles - un art sacré grandiose

Le silence est de mise. Il est ma raison d’être. L’art sacré y contribue. L’architecture est simple mais belle. L’art religieux extraordinaire. On m’a construit à une époque où les fidèles consacraient toutes leurs économies pour m’ériger. L’espérance les guidait. Je suis le reflet de leurs histoires de vie. Entrez donc dans ces lieux sacrés. Les chapelles de Conches vous appartiennent aussi.

La ferveur religieuse et parfois le désir de surpasser les voisins m’ont poussé à embellir ma vallée. C’est surtout à l’époque baroque, entre 1630 et 1798, que j’ai construit et rénové la septantaine d’églises et de chapelles dans et autour de mes villages. Le dizain de Conches tirait alors profit du commerce par les cols alpins et pouvait compter sur la solde et les pensions du service étranger de mes soldats et officiers. Mon influence politique dépassait les limites étroites de ma vallée.

Une brochure, disponible dans les Tourist Info Blitzingen, Reckingen, Münster et Oberwald, vous guidera lors de votre visite des églises et des chapelles.

LES SCULPTEURS D’AUTELS DE CONCHES

Le mobilier de mes églises et de mes chapelles sort des ateliers des artistes de la région. La famille Ritz de Selkingen produisait pendant des décennies sculptures, peinture et autels. Le grand Johann Ritz (1666-1729), son fils Jodok Ritz (1697-1747) et son petit-fils Franz Anton Ritz (1722-1768) formaient une véritable dynastie d’artistes qui avait son atelier dans le petit village de Selkingen.

LES SCULPTEURS DE CONCHES

Le XVIIIe siècle a donné naissance à beaucoup  de sculpteurs et de peintres : Johann Carlen de Reckingen, Peter Lagger (1714-1788) et fils Johann Baptist Lagger (1748-1791) et Josef Anton Lagger (1714-1833). Leurs œuvres enrichissent l’église de Reckingen. La statuaire était une activité florissante qui occupait des peintres, des doreurs, des charpentiers et des menuisiers ainsi que beaucoup d’autres artisans.

LES PEINTRES DE CONCHES

Parmi les peintres reconnus de Conches on trouve Johann Georg Pfefferle (1719-1796) et son fils Johann Joseph Pfefferle (1756-1838). Ils ont créé les plafonds et les voutes de nombreuses chapelles et églises et des fresques d’une grande vitalité. Le portraitiste de Niederwald Lorent Justin Ritz (1796-1870) ainsi que son fils Raphaël Ritz (1829-1894) et Ludwig Werlen (1884-1928) ont tous joui d’une belle notoriété.

LES FACTEURS D’ORGUE ET LES FONDEURS DE CLOCHES

Matthäus Carlen (1691-1749) était un fondeur de cloches et facteur d’orgues réputé. Il était à l’origine d’une dynastie qui dura sept générations et qui installa des orgues en France et aux Etats Unis. La famille Walpen réussit de son côté à mettre en place ses orgues et ses cloches dans de nombreuses églises et clochers du Valais, d’Uri, des Grisons et de Lucerne.

E-Mail